Partagez
 

 Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rafaël B. Roen

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 968
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)   Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Icon_minitimeDim 12 Aoû - 14:35

Je garde un œil sur toi
Et même si tu crois que c'est faux
Je garde un œil sur toi
Tu es différente des autres
Surtout ne t'inquiète pas

D'ici je surveille ton dos
Mais tout ça je n'te le dis pas

Aime moi demain
Aime moi demain

Crédit image : Technoheart sur Zerochan
Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir.


Brusquement, Rafaël se retrouva prisonnière d’une étreinte maladroite et douloureuse – était-ce sa blessure à l’épaule ou son coeur ? L’obscurité comme la proximité l’apaisèrent. Au contact de leurs mains, Neel s’était soudainement retourné pour l’attraper contre lui. Leurs corps se cognèrent, se rencontrèrent et instantanément, en réponse, la gitane s’accrocha à son pull.

Leurs deux visages, qui n’avaient jamais été aussi proches, semblaient vouloir se fondre l’un dans l’autre. Leurs fronts étaient collés, leurs souffles mêlés. Le coeur battant la chamade, Rafaël s’agrippa à ses épaules avec violence.

« J'ai besoin que tu parles, ou je ne pourrais pas comprendre. Que veux tu ? »

Rafaël craqua. À ses paroles, un flot de larmes remonta du plus profond d’elle-même, comme enfouit depuis des années, et elle éclata en sanglots. En réponse, elle se pressa davantage contre Neel, comme de peur qu’il ne s’échappe à nouveau. La douleur de son épaule paraissait bien faible à présent.

Parler. Il fallait qu’elle parle. Qu’elle réussisse à sortir tout ce qui était contenu en elle depuis trop longtemps déjà. Comme il était difficile de franchir cette barrière construite il y a bien longtemps pour se protéger des autres. Pour se donner du courage, elle se pressa contre lui, écrasa son front contre le sien.

- Je ne sais pas ! Sanglota-t-elle. Je ne sais plus…

Elle rouvrit les yeux pour le regarder, chercha dans son regard une éventuelle réponse à son mal-être. Jamais son cœur ne l’avait brûlé à ce point. Jamais elle n’avait connu ce sentiment de vouloir vivre pour un autre.

- Je voulais partir, rentrer chez moi, et…


A son tour, elle porta une main sur le visage du rouquin, engloba sa joue de sa paume, caressa en tremblant la peau rugueuse d’une barbe rasée la veille. Elle la remonta dans ses cheveux, savourant le contact de son corps qu’elle découvrait pour la première fois. Les deux baisers qu’ils s’étaient échangés durant ces derniers mois avaient été si brusques que jamais, ils n’avaient pris le temps de se toucher. Aujourd’hui, tout semblait différent.

- Et tu es arrivé,
souffla-t-elle, la voix tremblante d’émotion.

© redSheep sur Wild Roar

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
Vincent N. Rey

POKÉBALL LANCÉES : 371
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)   Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Aoû - 16:46

L'un contre l'autre, Neel en était presque à retenir sa respiration. Il pouvait sentir les tremblements de la jeune femme, entendre les sanglots qu'elle n'arrivait plus à retenir, son corps si fébrile contre le sien. Une caresse sur sa peau, un frisson, presque une brûlure tant son cœur battait vite et faisait pulser le sang à toute allure dans ses veines. Puis les mots sortirent, comme un cris, une confession.

- Et tu es arrivé.

Une phrase laissée en suspens qui pouvait sembler manquer d'un complément d'objet, mais qui pourtant était bien lourde de sens. Neel plongea son regard dans le sien, y lisant les même peur et angoisse que lui. Alors peut-être bien pouvait-il s'accrocher, oser s'ouvrir.

- Rafaël, souffla-t-il en bougeant légèrement sa main, glissant ses doigts sur sa nuque, jouant nerveusement avec les mèches brune de la gitane. Je ne veux pas que tu partes.

Il fit une pause, pour se donner du courage. Le lieutenant de team pouvait faire face à tout. Il avait connu les pires situations, frôlé la mort bien souvent, l'avait parfois lui-même donné. Mais s'ouvrir aux autres, accepter le risque d'être blessé intimement, de se laisser toucher.... c'était un exercice bien difficile pour Vincent.

- Je me fiche de la team. Je ne veux juste pas... que tu partes loin de moi.

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafaël B. Roen

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 968
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)   Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Icon_minitimeVen 28 Sep - 13:47

Je garde un œil sur toi
Et même si tu crois que c'est faux
Je garde un œil sur toi
Tu es différente des autres
Surtout ne t'inquiète pas

D'ici je surveille ton dos
Mais tout ça je n'te le dis pas

Aime moi demain
Aime moi demain

Crédit image : Technoheart sur Zerochan
Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir.


Jamais ils n’avaient été aussi proches, aussi longtemps. Jamais ils n’avaient eu cette impression de ne faire qu’un avec l’autre, lorsqu’on s’y accroche de tout son être, lorsque la peur nous tient au ventre parce qu’on ne sait pas de quoi seront fait les prochaines secondes, les prochaines heures. Jamais ils n’avaient été aussi proches de s’abandonner l’un à l’autre, l’un pour l’autre, comme si l’on s’apprêtait à franchir une porte grande ouverte, sans savoir où elle nous mènera.
L’inconnu les terrifiait.

La peur d’être blessé, aussi. Ils la connaissait l’un comme l’autre.

« Rafaël. Je ne veux pas que tu partes. »

Les mots soufflés avaient suivi une caresse maladroite et insistante sur sa nuque qui la fit frissonner, qui la fit s’oublier un peu plus. « Je ne veux pas que tu partes », avait-il dit, et dieu seul savait comme Rafaël comprenait l’angoisse dans sa voix. Elle trouva alors le courage de lever les yeux, de le regarder, le visage si proche du sien, leurs deux corps aimantés sans que cela ne soit dérangeant à présent. Elle le fixa avec peur, avec peine, avec espoir, aussi.

La vérité se fit plus pressante encore, plus évidente. Elle était attirée par lui comme on pouvait l’être du vide, de la lumière. Comme une chose évidente. Son souffle se coupa un instant, elle inspira, l’agrippa d’une main, les ongles plantés dans le tissu de son haut.

Neel reprit la parole, lui offrant alors ce qu’elle n’espérait plus d’entendre.

« Je me fiche de la team. Je ne veux juste pas... que tu partes loin de moi. »

Les yeux gris-vert de la brune s’emplirent de larmes qui débordèrent le long de ses joues. C’était son unique barrière. La Team Rocket et l’influence oppressante qu’elle exerçait sur ses membres, sur sa propre vie. Et comment Neel, en tant que Lieutenant, pouvait y être étranger ?

Elle l’observa, fébrile. Incertaine. Oh, elle n’était pas stupide. Elle savait bien que le rouquin ne quitterait pas le Team pour ses beaux yeux, le pouvait-il seulement ? Mais les mots lui suffisaient, pour le moment. Et puis, ils ne se connaissaient pas tant que ça. Elle ne pouvait juger de sa position dans l’organisation, ni même de ses ambitions. Exerçait-il avait plaisir ou dans la peur ? Etait-il seul, heureux ?

Sa main, qui tremblait toujours sur sa joue, glissa doucement sur sa nuque, à la limite de ses cheveux et de sa peau. Leurs corps se rapprochèrent encore.

- Tout est tellement confus… Entre ce que je croyais, ce que je voulais croire, et…

Elle plongea son regard dans le sien.

- Je ne peux plus me mentir.
© redSheep sur Wild Roar

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
Vincent N. Rey

POKÉBALL LANCÉES : 371
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)   Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Icon_minitimeSam 11 Mai - 16:04

Ils restèrent un instant à se regarder sans un mot, s'accrochant l'un à l'autre comme à une bouée à la mer. Ils avaient déjà sauté, mais ne savait pas encore ce qui les attendaient en bas. Si ce n'était que blessure et déception, ou peut-être bel et bien un avenir. C'était un pari douloureux, mais bien trop important pour passer à côté. Et petit à petit, seuls dans cette chambre où les rangs, les histoires de team et autre n'existaient pas, ils s'ouvraient l'un à l'autre.

- Tout est tellement confus… Entre ce que je croyais, ce que je voulais croire, et... Je ne peux plus me mentir.

Neel la regarda, détailla son visage, passa sa main sur sa joue fraîche. Sa gorge était nouée, l'angoisse et la peur tiraient son ventre, mais il était près à voir ce qui l'attendait au fond. L'espoir était là, aussi faible soit-il.

- Rafaël, souffla-t-il doucement. Je-

Il s'approcha encore un peu plus d'elle, si toutefois c'était vraiment possible.

- Je t'aime.

C'était dit. C'était sorti. Un poids s'évapora des épaules de Neel. Ça le bouffait depuis des semaines, des mois, qu'il en soit conscient ou non. Ça le terrorisait de s'ouvrir, de laisser son cœur à découvert. Mais il ne pouvait pas garder ça plus longtemps. Pas après tout ça. Pas après tous ces regards, ces mots lourds de sens.

- Je t'aime, répéta-t-il, comme pour réaliser qu'il venait vraiment de le dire, pour le rendre plus réel.

Maintenant, ne restait plus qu'à espérer que la chute ne serait pas au rendez-vous, car désormais sans carapace, Vincent n'était pas sûr de se relever.

T'es si jolie, tu me rends dingue
Je rêve que tu viennes sur mon bateau
Que toute les nuits on fasse la bringue
À bâbord ou à tribord, on partira à la dérive
Je veux ton corps, mon trésor
Je t'attends sur l'autre rive

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafaël B. Roen

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 968
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)   Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Icon_minitimeDim 12 Mai - 12:36

Je garde un œil sur toi
Et même si tu crois que c'est faux
Je garde un œil sur toi
Tu es différente des autres
Surtout ne t'inquiète pas

D'ici je surveille ton dos
Mais tout ça je n'te le dis pas

Aime moi demain
Aime moi demain

Crédit image : Technoheart sur Zerochan
Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir.



Comment en étaient-ils arrivés ainsi ? Comment leurs corps avaient-ils finis par se coller autant, alors que Rafaël ne supportait aucun contact ? Comment Neel, sans qu’elle ne le voie venir, avait-il réussi à briser sa solide carapace ?
Comment ces deux êtres abimés de la vie s’étaient-ils trouvés ?

« Rafaël… je… »

La main posée sur sa joue était chaude, rassurante. Leurs visages n’étaient qu’à quelques centimètres, mais s’en rendaient-ils compte ? Leurs corps n’étaient pas loin de se fondre l’un dans l’autre. Rafaël avait froid, avait chaud. Elle suffoquait, brûlait.
Se consumait d’amour pour lui.

« Je t’aime. »

Lorsque les mots résonnèrent à ses oreilles, la gitane se figea brusquement. Elle arrêta de respirer. Des mots qu’elle n’avait jamais entendus, d’aussi loin que remontaient ses souvenirs. Sa mère était décédée alors que la brune n’était qu’une enfant et son père, plongeant pour tenter de remonter la pente, s’était perdu dans l’alcool et les missions-suicide des Rockets. Jamais, ô grand jamais, ne l’avait-on regardée avec ces yeux-là.

« Je t’aime. »

Ses poumons privés d’air se remplirent soudainement. Rafaël reprit sa respiration en même temps qu’un souffle de vie s’infiltrait en elle, les liant tous les deux, le nouveau couple, aussi longtemps qu’ils en décideraient. Les larmes coulèrent silencieusement le long des joues de la brune. Qu’importaient à présent sa vie, son passé, la griffe acérée de la Team, sa journée, sa blessure. Tout ça avait été balayé par les yeux bruns de Neel qui la regardaient comme jamais on ne l’avait regardée.
Elle bafouilla, les mots étaient inintelligibles. Jamais ne l’avait-elle dit, elle en était incapable, handicapée de tout sentiment. Jamais on ne lui avait appris.

- Je... me... moi...

Alors, en réponse, elle s’accrocha encore plus à lui, les ongles enfoncés dans ses vêtements, pressa son corps contre celui du Lieutenant. Puisque les mots ne sortaient pas, tout son corps, tout son être, lui exprimerait les sentiments qu’elle avait pour lui.

Elle l’aimait.
© redSheep sur Wild Roar

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
Contenu sponsorisé


Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)   Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne te découvre pas d'un fil, tu rendrais amoureux ton miroir (PV. Rafaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Angel découvre la bibliothèque
» ADIEU DE PAUL GERALDY
» Le gentil méchant nonso découvre Autremonde
» RON découvre la F1
» Une prisonnière peu commune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Ouest - ROZA :: Village :: Allées boisées commerçantes-