Partagez
 

 Seeing the Invisible || PV. Samuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


Seeing the Invisible || PV. Samuel Empty
MessageSujet: Seeing the Invisible || PV. Samuel   Seeing the Invisible || PV. Samuel Icon_minitimeSam 23 Jan - 20:28

détails
Seeing the Invisible
Everything is blue His pills, his hands, his jeans And now I'm covered in the colors Pulled apart at the seams And it's blue
ft. Linus
Ʃkaemp はは ™



Récemment, Agatha avait entendu parler d'un truc super cool. Genre, vraiment cool. Sa mère lui avait montré un article dans le journal – ou plutôt récité, parce que la langue d'Alera elle savait pas la lire, encore moins quand c'était en tout petits caractères -, une sorte de petite annonce. Ils recherchaient quelqu'un pour un article sur l'achromatopsie. Or, comme elle était probablement la seule sur cette île paumée à avoir cette maladie (c'était vraiment pas de veine !), elle devait absolument contacter l'Alérien Libre pour avoir la chance de devenir une superstar locale ! Oh, pas qu'Agatha soit attirée par la célébrité. Cependant les gens connus portaient des strass et des paillettes, ça avait donc ses avantages. Et puis elle avait la sensation de se rendre utile en faisant ça. J'avais bien essayé de lui dire que c'était profondément stupide, mais elle ne m'écoutait, bien évidemment, pas... Et demeurait convaincue que parler de sa maladie serait une bénédiction pour le monde entier. Pfft ! Tout le monde s'en foutait !

"Je pensais que tu n'aimais pas évoquer ça.
- C'est un défi, Loony. Et puis je pourrai raconter plein d'autres choses au type du journal.
- Toi, tu prépares encore un mauvais coup... tu vas lui parler de tes problèmes psychologique plutôt que physi—
- La ferme, Loony. Arrête de me parler de trucs sérieux. Et tais-toi, je veux écouter mon épisode de Amity Falls."

Je poussai un profond soupir alors qu'elle enfournait une poignée de pop-corn dans sa bouche, tournant la tête vers la petite télé qui faisait face au lit sur lequel elle était assise pour regarder l'épisode de ce cartoon si cher à son coeur. Elle détestait parler de ses multiples handicaps, raison pour laquelle sa mère avait essayé d'évoquer le sujet avec tact... autant dire que maman autant que moi avions été très surpris par la réaction euphorique d'Agatha. En temps normal, elle aurait commencé à bouder et à me gronder, voire à crier en essayant de me frapper – en vain bien entendu, je vous rappelle que je suis imaginaire. Mais... ses réactions étaient assez imprévisibles, aussi je n'étais pas si surpris. La connaissant, peut-être qu'elle voyait ça comme un défi, un jeu visant à apprendre à mieux accepter les diverses saloperies qui la bloquaient dans la vie – c'était pas en restant dans le déni qu'elle deviendrait prof d'astronomie ou bonne dresseuse, quoi. Dans un sens, ça me rassurait un peu. Mais je ne savais pas trop ce qu'elle finirait par faire en compagnie du journaliste et honnêtement, j'avais un peu peur...

Le jour J venu, elle se réveilla aussi tard que possible – c'était le week-end, or Agatha était adepte de la grasse mat' – et se leva d'un bond, quittant aussitôt son pyjama Mélofée (seulement vingt-quatre Pokédollars sur le site du Centre Commercial de Céladopole) avant de se ruer vers son immense garde-robe. Vous pensiez qu'elle collectionnait les talons hauts et les trucs de fille ? C'était mal la connaitre. Sans être un garçon manqué, oh, loin de là, elle avait des goûts... atypiques. Il ne lui fallut pas cinq minutes pour se retrouver dans cet immense capharnaüm qu'était son dressing et pour en ressortir vêtue d'un short bouffant émeraude à bretelles de cuir, de gros collants anis, d'un haut kaki assez fin à col Claudine pomme et d'un gros béret assorti à ses grosses rangers sapin. C'est donc tout de vert vêtue et avec autant de charisme qu'un clochard traînant dans le métro de Méanville en jouant de l'accordéon (bon, j'exagère, le cosplay lui allait plutôt bien, mais admettez que ça faisait peur) qu'elle sortit dans les rues du petit village sinistre d'Elara. Il était bientôt onze heures, heure du rendez-vous, donc. Une fine couche de brume enveloppait les lieux. Agatha, pas frileuse le moins du monde et encore moins effrayée par l'ambiance lugubre de cet endroit, qu'elle jugeait fascinant, se balada en trotinnant dans les rues qu'elle commençait à bien connaitre désormais, lançant des signes de la main aux vieillards vivant ici et à Madame Financier, penchée ce jour-là à sa fenêtre. Ce jour-là, c'était Grimm, son Munna chéri, qui la suivait, lévitant à ses côtés en répandant sur son passage un nuage rosé qui vous faisait tourner la tête. Le rendez-vous aurait lieu devant l'Arène, un lieu facile à repérer et connu de tous, et seul bâtiment notable d'Elara. Une petite brise se levait dans les venelles obscures du village, et on aurait presque pu entendre le murmure evde la mer et des spectres vivant ici. Les commères répandaient des rumeurs étranges sur les lieux et certains habitants plus stoïques, aussi étranges que le village lui-même, comme le gérant bizarre de l'hôtel qui servait un très bon thé, n'osaient pas les nier, laissant vivre ces petits mythes locaux.

Agatha trouvait tout cela fort romantique.

C'est alors qu'elle l'aperçut. Un grand homme qui ne semblait pas trop avoir sa place ici, avec un coupe au bol étrange et de jolis cheveux, probablement bruns (selon elle, les teindre en bleu lui irait à merveille si ils n'étaient pas déjà de cette couleur). Des yeux... clairs ? Sûrement, elle ne voyait pas très bien et puis il était grand, elle devait relever la tête pour bien le voir. Assez maigre – fallait manger plein de hamburgers comme elle, enfin ! – il semblait assez sympathique aux yeux de la gamine.

"B'jour ! Z'êtes le journaliste que je dois voir ? Enfin, voir... façon de parler~"

Fit-elle avec un clin d'oeil. Après tout, ils parlaient de malvoyance ici.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Seeing the Invisible || PV. Samuel Empty
MessageSujet: Re: Seeing the Invisible || PV. Samuel   Seeing the Invisible || PV. Samuel Icon_minitimeSam 23 Jan - 22:48

Avec Agatha Windyfall.

Seeing the Invisible




Les jours d'interview me mettaient toujours de bonne humeur. Discuter avec les gens pour en savoir un peu plus sur leur vie, qu'ils soient des célébrités, des hommes politiques ou même comme aujourd'hui, des gens lambda, c'était mon passe-temps préféré. Sans doute ma trop grande curiosité, mais en tout cas, c'est ce qui me plaisait dans ce métier de journaliste, et la raison pour laquelle j'avais choisi de l'exercer.

Ce jour-là, je devait faire un sujet sur une maladie peu connue : l'achromatopsie. Je m'étais bien évidemment renseigné au préalable sur cette affectation oculaire que je ne connaissait pas. Pour faire un rapide résumé, cette maladie affectait l’œil de telle sorte que l'individu ne voyait qu'en noir et blanc. Le journal avait donc eu l'idée de lancer une petite annonce pour trouver de potentiels interviewés. Beaucoup venaient d'autres régions et avaient été contactés par téléphone ou mail. Mais il nous fallait un Alerien. Et, quelle chance, nous en avions trouvé un, enfin une. Une jeune fille qui m'avait donné rendez-vous devant l'arène d'Elara.
J'avais donc embarqué tout mon matériel, à savoir mon enregistreur numérique et mon carnet, et j'étais parti en direction de la petite ville quasi-déserte.

J'étais arrivé en avance, comme toujours en fait, et je m'étais posté devant l'arène, révisant une dernière fois les questions que j’allai poser. En vérité, ça viendrait sûrement au cours de la discussion, je laisserais surtout mon interlocutrice me dire tout ce qu'elle a à dire sur elle.

Chose étonnante, Absol m'accompagnait, pour une fois. Oh, peut-être était-ce Elara. Thanatos n'était pas du genre à aimer les relations sociales. Alors, une ville presque vide, c'est ce qui lui fallait. Toutefois, je savais qu'il s'éloignerait quand je serais avec la personne en question, mais rien que le fait qu'il ait décidé d'attendre avec moi me faisait plaisir.

La jeune fille arriva à l'heure du rendez-vous. Et je la remarquait de loin, elle était quelque peu... originale. Absol en profita pour s'éclipser, ce qui faisait que seul Natsu était assis à mes côtés. Derrière elle volait un Pokemon rose à fleurs dont je ne me parvenait pas à me souvenir du nom, mais qui diffusait une sorte de poudre rose derrière lui.

« S'il est capable de voler sans ailes, ce doit être un Pokemon psy. »

Elle s'approcha de moi et me salua. J'eu un sourire à sa blague, essayant de ne pas déclencher mon rire étrange qui faisait fuir beaucoup de monde, et je n'avais pas envie de faire peur à cette jeune fille qui avait l'air bien trop sympathique pour être effrayée.

« Bonjour, oui, c'est bien moi. »

J'essayais toujours d'adoucir au mieux mon ton dans ce genre de cas. La plupart du temps j'avais du mal à faire autre chose que garder un timbre de voix monotone mais, hé, c'était une enfant, j'avais bien un effort à faire. Et puis j'avais une interview à rapporter, j'aurais l'air de quoi si je revenait en disant à mon patron que j'avais fait fuir l'interviewée moi ?

« Tu dois être Agatha. Je suis Samuel Dante, enchanté. »

J'avais décidé de l'appeler par son prénom et de la tutoyer puisqu'elle me paraissait bien jeune, je trouvait que cela passerait mieux et pourrait peut-être installer une sorte de confiance. Les gens parlaient toujours plus et mieux quand ils étaient en confiance. Technique de journaliste.

« Souhaiterais-tu que l'on s'assoie à un café par exemple ? »

.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Seeing the Invisible || PV. Samuel Empty
MessageSujet: Re: Seeing the Invisible || PV. Samuel   Seeing the Invisible || PV. Samuel Icon_minitimeLun 25 Jan - 19:44

détails
Seeing the Invisible
Everything is blue His pills, his hands, his jeans And now I'm covered in the colors Pulled apart at the seams And it's blue
ft. Linus
Ʃkaemp はは ™



Alors c'était lui. Bah tant mieux, elle était contente de ne pas tomber sur un malade ou quoi que ce soit dans le genre. Pas que ça la terrifie, son sens de la morale était tellement relatif qu'elle s'en fichait pas mal qu'un meurtrier lui adresse la parole. Sans compter que ça devait courir les rues dans le coin, si on en croyait les rumeurs les plus obscures (donc les plus rigolotes !) de la ville. En tout cas, son interlocuteur paraissait un peu lugubre et froid mais c'était pas si grave, et ça ne perturbait en aucun cas Agatha. au contraire, la demoiselle se mit aussitôt au défi de lui arracher un graaaand sourire sincère ! Pas un sourire de circonstance, censé être poli à son égard, parce que la blonde s'en foutait de la politesse, mais genre royalement. Non, elle allait se montrer agréable et gentille au possible et bien répondre à ses questions comme il fallait. Si elle ne divaguait pas, ok. Elle ne promettait rien à ce sujet parce que de toute manière... elle était très, très mauvaise lorsqu'il s'agissait de garder des promesses. Qu'il la tutoie directement ne la choqua pas ; si elle avait presque dix-sept ans, elle avait l'habitude d'être prise pour une gamine malgré tout, et de toute manière elle préférait qu'il en soit ainsi... pour le moment.

"C'est bien moi~ Enchantée, m'sieur Samuel."

Elle préférait appeler les gens par leur prénom, n'utilisant leur nom de famille que lorsqu'il était plus joli. Bref, tout était question d'esthétique. Cela ne la choquait absolument pas ; en vérité, elle aurait très bien pu l'aborder en hurlant "HEY PAL" si il n'avait pas été un genre d'officiel à ses yeux. Lorsque les gens se prenaient au sérieux, mieux valait les imiter, sinon ils devenaient râleurs et pas drôles. Le jeune homme n'avait pas l'air trop chiant pour le moment, cela dit, aussi elle lui laissait une chance de s'amuser avec elle. Peut-être que secrètement, il rêvait de chevaucher des licornes, lui aussi. D'ailleurs, il lui proposa un café. Le rapport entre le café et les licornes ? Oh, mais Agatha aurait pu vous en trouver des milliers, de rapports.

"Avec plaisir ! J'aurais bien aimé un soda mais à Elara ça sera difficile, thehehe~ Vous savez où aller ? Il n'y a qu'un petit café ici, je peux vous y emmener si vous voulez."

Parce qu'elle était trop serviable t'as vu. En plus on se gelait les miches ici ! Peut-être qu'arrêter définitivement de se balader à poil en hiver résoudrait le problème mais cette option n'effleura jamais l'esprit de la dresseuse. Celle-ci saisit à la place le bras du jeune homme, se collant contre lui à la fois pour s'en servir de bouilloire vivante, mais également le guider dans son village paumé.

"Sinon on pourrait aller à la maison hantée après ! Je peux parler aux fantômes, vous savez ? Grâce à une machine spéciale itout. Je peux les voir aussi, bon, aussi bien qu'un achromate puisse voir, vous vous en doutez."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Seeing the Invisible || PV. Samuel Empty
MessageSujet: Re: Seeing the Invisible || PV. Samuel   Seeing the Invisible || PV. Samuel Icon_minitimeVen 29 Jan - 18:25

Avec Agatha Windyfall.

Seeing the Invisible




« m'sieur Samuel ». Cela me parut tout à fait sympathique qu'elle m'appelle par mon prénom. Je me dégageait facilement des mondanités. Et puis, c'était une enfant à mes yeux, ou du moins une adolescente, cela en quelque sorte l'excusait encore plus. Oh, et si ça lui permettait de se sentir plus à l'aise durant l'interview... ce n'est pas moi qui allait l'en empêcher.
Natsu salua la jeune fille à son tour, de son côté beaucoup plus joyeux du côté enjoué de la jeune fille. Peut-être y voyait-il une éventuelle compagnon de jeu. Il avait définitivement gardé son côté enfantin.

Elara n'avait beau ne pas disposer de masses de café (deux à ma connaissance), ils n'étaient pas pour le moins moins bon que les troquet de Mell, voire même meilleurs. Les dirigeants des cafés s'attachaient tout particulièrement à la qualité de ce qu'il proposait, et c'était ce qui me faisait les apprécier quand je me rendais ici. Et puis, le fait qu'il n'y ai pas beaucoup de monde dans ce village leur permettait de mieux faire connaissance avec leurs clients. C'était toujours apprécié quand on vous offrait de vous asseoir à votre table habituelle. Pour ma part, une petite au fond de la salle, dans un coin, avec une prise électrique pour brancher mon ordinateur et écrire mes articles.

« Allons-y dans ce cas. »

Je savais donc où les lieux en question se trouvait, mais je ne dis rien quand Agatha me proposa de m'y emmener. Je la laissais saisir mon bras, m’empêchant de le retirer par réflexe. Mon Feunard s'appuya même contre moi pour me rassurer. Agatha ne me voulait pas de mal, elle était tout simplement un peu extravagante.

Je ne sais pas vraiment ce qui se passa dans la tête de la fille aux cheveux bleus mais elle se mit à me parler de maison hantée. Je clignais des yeux de surprise, me demandant si j'avais subi un micro-évanouissement qui m'avait empêché de suivre une partie de la conversation, mais non. Natsu lança lui aussi un regard étonné, d'abord envers moi, puis envers Agatha comme pour lui demander pourquoi elle avait dit ça.
Parce qu'elle ne fit pas que parler de maison hanté. Elle me parla d'une machine spéciale qui permettrait de parler aux fantômes. Oui oui. Aux fantômes. Me demandant si elle délirait parce qu'elle était fiévreuse ou si elle était toujours comme ça, je me refusait de relever le fait que ça me paraissait absurde. J'étais du genre à ne croire qu'à ce que je voyait.

« Euh bien... Oui, mais... qu'entends-tu par ''parler avec les fantômes'' ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Seeing the Invisible || PV. Samuel Empty
MessageSujet: Re: Seeing the Invisible || PV. Samuel   Seeing the Invisible || PV. Samuel Icon_minitimeJeu 18 Fév - 23:56

détails
Seeing the Invisible
Everything is blue His pills, his hands, his jeans And now I'm covered in the colors Pulled apart at the seams And it's blue
ft. Linus
Ʃkaemp はは ™


Roh, il avait l'air tellement confus le pauvre m'sieur Samuel, c'était super choupinou ! Pourtant ce qu'elle disait était super clair. Comme de l'eau dedans de la roche, comme l'aurait dit Agatha. Personnellement j'aurais dû trouver normal d'être embarrassé par l'attitude douteuse de la bleue, mais... j'étais si habitué à cette manière d'agir que je fus plus étonné par Samuel que par Agatha, ce qui m'étonna moi-même. Avec elle, les histoires de fantômes prenaient vie, les morts retournaient danser sur des airs envoûtants, des couleurs que l'oeil ne peut percevoir faisaient luire l'horizon de teintes chatoyantes, la vie était faite de douceurs et de fêtes, il n'y avait jamais ni méchants ni gentils. Mais ça... il fallait sûrement vivre dans sa tête pour comprendre cette philosophie étrange et insensée, cette sagesse bizarre et décousue. Saisissant dans son sac son Sylphe Scope qu'elle ne quittait ja-mais, elle le plaça sur ses yeux défaillants et lança un regard amusé au brun, ses énormes lunettes lui donnant un regard de mouche.

"C'est un appareil de la Sylphe SARL, vous devez connaitre ! Il permet de voir les Pokémon défunts et de leur parler. D'ailleurs, vous avez une main blanche sur l'épaule, attention !"

Battant frénétiquement des mains pour éloigner le fantôme qui se cachait derrière le journaliste, elle siffla :

"Ouste, tu vas lui faire peur. On jouera ensemble plus tard, Wednesday."

Avant de retirer son casque, constatant que le fantôme farceur était parti, laissant Samuel en paix. Oh, elle l'aimait beaucoup ce fantôme, ils jouaient souvent ensemble lorsqu'elle allait au manoir et il était un des premiers à l'avoir abordée. Ils avaient même fait semblant de boire du thé ensemble comme des sirs, et si elle avait manqué de faire une crise cardiaque en le voyant, elle l'avait pardonné et ils s'entendaient à merveille. La bleue releva ensuite la tête vers le journaliste, l'air perplexe.

"Wow, vous êtes un peu pâle. Vous êtes surpris parce que je le connais ? Je connais tout plein de fantômes grâce à ce machin ! Ce sont mes amis, d'ailleurs je leur donne les noms de mes amis imaginaires (maman les appelle hallucinations) quand ils n'en ont pas, parce que c'est super triste de pas avoir de nom j'trouve."

Enfin, il était l'heure de repartir ! Ce qu'elle dit à l'homme aux yeux bleus en lui prenant la main (elle était tactile, de toute façon il était trop vieux pour qu'on les prenne pour des amoureux !). Donc ils reprirent leur route à travers Elara, pendant qu'elle écoutait docilement ce que lui répondait Samuel.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Seeing the Invisible || PV. Samuel Empty
MessageSujet: Re: Seeing the Invisible || PV. Samuel   Seeing the Invisible || PV. Samuel Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Seeing the Invisible || PV. Samuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album-