Partagez
 

 Y'en a marre -— (PV Varro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Valen N. Lorme
Valen N. Lorme

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 956
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeDim 21 Oct - 12:35

ft. Varro

On vit on mange et puis on meurt
Vous n' trouvez pas que c'est charmant
Et qu' ça suffit à not' bonheur
Et à tous nos emmerdements
Y'en a marre
Qu'on vive à Paris ou à Rio
Qu'on soit enceinte ou bien en carte
Qu'on soit sans un ou plein d' fafiots
La société c'est pas d' la tarte
Y'en a marre

Crédit image : Dsngiap sur Zerochan
Y'en a marre -—


Le dos cassé, d'épaisses cernes sous les yeux, Valen démontait son stand avec autant de délicatesse qu'un Donphan dans un magasin de porcelaine. À coups de pieds, le stand métallique s'écroulait partie par partie. L’œil blasé, Anja regardait faire sa dresseuse sans lever une patte. Qu'elle se défoule ainsi si cela lui faisait plaisir...

- Fais chier putain, vie de merde !

Un énième coup de pied, et le stand termina d'être démonté. Heureusement que personne ne passait dessous au même moment. Résumons. La pêche de cette nuit avait été pourrie, comme toute cette semaine à cause de ce fichu festival qui se terminait. Le poisson s'était une fois encore caché, la pêche avait été désastreuse et la recette du jour, bien pauvre. Cette fois encore, l'ex-Aqua aurait à peine de quoi gérer ses frais et ne pourrait s'autoriser aucun extra. Le manque de nourriture commençait à sérieusement lui peser et en parallèle, son humeur devenait encore plus exécrable. Personne n'avait intérêt à venir lui chercher des noises, pas aujourd'hui.
Tenant à sa vie, Blue faisait des aller-retour entre le sol et le mât du bateau pour picorer les dernières viscères présentes sur le sol tâché du stand. Caché derrière un poteau, un chaton rouge et noir surveillait, attendant son heure. Ce n'était pas le moment de tenter une approche, autant pour choper les restes de poissons que la mouette. Il ne voulait pas finir écrasé.

Soudainement, une dernière barre métallique chuta au sol, manquant d'écraser une gamine qui avait eu la mauvaise idée de passer par-là à ce moment précis. Surprise, la pêcheuse écarquilla les yeux et jura. Et merde ! Elle s'approcha en fusillant la gamine du regard, la démarche consciemment agressive. Manquerait plus qu'on l'accuse d'homicide volontaire et qu'elle retourne en tôle !

- Oh, tu peux pas faire attention où tu marches ?! Gueula-t-elle, charmante comme à son habitude.

En la voyant faire, son Lougaroc se redressa avec un semblant de soupir. Agresser quelqu'un n'était jamais la meilleure des solutions et le loup préférait se tenir prêt à protéger sa dresseuse à la moindre attaque, ou bien à l'éloigner si elle allait trop loin. Mais la pauvre adolescente, effrayée, accéléra le pas jusqu'à retrouver ses parents pour se plaindre. Heureusement, ces derniers ne semblèrent pas revenir près du stand, laissant Valentine ruminer et terminer de ranger ses affaires. Il faudrait qu'elle retrouve où refourguer les deux-trois poissons qui lui restaient dans les bras.

© redSheep sur Wild Roar

________________________


Y'en a marre -— (PV Varro) 893591signatureValen

• Valen pêche et mord en #993333


Dernière édition par Valen N. Lorme le Dim 7 Juil - 15:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Varro Vladovski
Varro Vladovski

POKÉBALL LANCÉES : 222
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeSam 27 Oct - 10:34

Il avait pourtant juré de ne plus remettre les pieds au port, une fois de plus. Chaque fois que le vétéran y venait, on le prenait pour un exposant à cause de sa dégaine de pirate - ce qui l'énervait au plus au point - ou alors il se retrouvait mêlé à une bagarre. Le plus souvent avec une Team d'ailleurs, en y repensant - pour une fois - Varro se demandait comment des organisations qu'il pensait mortes et enterrées depuis des années pouvaient encore renouveler leurs appels et trouver fonds et partisans, même sur un endroit aussi paumé.
Bref, tout ça pour dire qu'il s'était encore fait avoir. Car comme un idiot, l'ancien flic avait suggéré de se faire une petite fête en l'honneur de leurs deux nouveaux amis fraîchement évolués. Et qui dit fête, dit bouffe et boisson ! Donc pour l'apéro, l'accompagnement et le digestif, y z'avaient tout ce qu'il faut, même si Varro commençait à s'inquiéter sérieusement pour ses ressources maintenant que son équipe comportait...attends combien, y'a les trois là, ces deux malades, l'autre, la pince et le piaf...HUIT !? Pas étonnant qu'ils lui coûtent si cher !
Bref encore ! Ils avaient donc tout ce qui faut, et même quelques desserts...mais on lui fit très justement remarquer qu'il manquait un peu l'essentiel à son repas de fête : Le plat principal.

Ce fut toutefois moins compliqué que prévu, Kroquette aurait mangé absolument n'importe quoi, et Gaebora et Anaïs se conteraient très bien d'un plat un peu inhabituel. Pharos, le Nidoking, avait ses petites habitudes déjà définie et pour lui ça serait un bon curry avec double dose poivre et piment...et la même chose pour son rival Tyranocif, qui hélas partageait les mêmes goûts. Quant au Raichu, Varro se doutait qu'il piocherait tellement un petit peu dans toutes les assiettes qu'il serait le premier hors jeu.
Mais ça se compliqua avec sa paire de canidés. Alicia semblait avoir très envie de poisson, et si sa Grahyena voulait du poisson, alors ce vieux brigand d'Arkhay voulait du poisson aussi. Et comme c'était la fête, l'ex-Rocket ne pouvait pas leur acheter une boîte de conserve, et donc il fallait acheter du poisson frais.
Et où on achète du poisson frais ? Au port. Ouaip. Et lui qui était réfractaire à l'idée d'y retourner malgré toutes ses promesses de ne plus y foutre le pied se fit à moitié traîner dehors par l'Arcanin.

D'habitude, grommelait Varro, c'est Pharos qui fait les courses. Mais ce jour-là, le Foreur l'avait envoyé sur les ronces et préférait continuer l'entraînement de la Lucario, qui semblait encore plus le fasciner qu'avant son évolution.
Du coup le revoilà sur les quais, dans les rues du marché qui sentait bon l'embrun marin et mauvais le poisson pas frais. Enfin, si, frais probablement...mais entre les filets, les dos qui prenaient le soleil depuis le matin et les sèches desséchées, pour l'ancien flic, ça puait haut et fort. Mais cette même odeur semblait exciter la Grahyena au pelage dorée, qui furetait la truffe en l'air à droite et à gauche.
Bon. Il faut relativiser, voire la chienne d'habitude si timide courir partout en remuant la queue était quelque chose de touchant. Elle ne s'éloignait certes jamais à plus de deux mètres de lui, et l'Arcanin ne la quittait pas des yeux, mais elle osait prendre les devants.
Là aussi, comme d'habitude, il s'était fait avoir... Lui qui voulait une retraite sereine, presque solitaire, se retrouvait à adopter tous les cas perdus de l'île semble-t-il...mais il ne parvenait pas un instant à le regretter, lorsqu'il les voyait tous reprendre goût à la vie, les uns après les autres.

Et puis au final, ça se passait plutôt bien non ? Personne qui gueule, pas de bande de jeunes racailles pour s'en prendre à une fillette, pas de flingues brandis ou d'insultes fleuries, pas d'attaque de créature indéterminée qui fout le brôl partout...ouais, il avait peut-être eu raison de suivre ses cabots pour une fois.
Mais bien sûr que non voyons ! Parce comme il avait traîné, réfractaire qu'il était, le vétéran était arrivé sur la fin du marché et certains étals pliaient déjà bagage. Jusqu'ici, tout allait bien...sauf qu'il fallait bien évidemment une hystérique - et encore une fille bien sûr, ça ne pouvait pas être autrement - qui cause des troubles à l'ordre public.
Elle avait une méthode disons...bien à elle de plier bagage. La folle furieuse mettait des coups de pieds jusqu'à ce que ça tombe, et ça marchait étonnamment bien. Soit elle était vraiment furieuse, soit...ouais non, cette blague là, on va pas la faire.

Jusque là, rien de vraiment anormal. Ce n'était qu'une tarée de plus sur le port au final...mais à force de tout casser, elle avait failli aplatir une gosse et qui arracha un couinement terrifiée à Alicia, la Grahyena ayant assisté à toute la scène. Fort heureusement, la p'tiote était chanceuse et s'en tirait seulement avec une sacrée frousse et quelques larmes...mais pas avec la moindre considération de la part de l'accusable qui ne trouva rien de mieux à faire que l'engueuler. Oh la sale petite...garce !
Il n'eut pas besoin d'affronter le regard sans équivoque d'Arkhay, qui restait dans l'âme un chien policier, pour ressentir le besoin d'intervenir.

Arrivant à grand pas avec un air revêche, son énorme Arcanin n'ayant pour une fois pas l'air plus sympathique que lui, et la Grahyena dorée quelques pas en arrière, il interpella la fautive qui finissait de ranger ses dernières affaires.


"Dis donc, ça n'te viendrait même pas à l'idée de t'excuser auprès de cette môme que t'as failli écrabouiller ?"

C'est pas les noms pour l'invectiver qui lui manquaient, mais Varro doutait que provoquer cette furie soutienne une quelconque cause. Si ça dérapait, il allait devoir expliquer aux flics - et comme toujours, il ne tenait pas du tout à les rencontrer - pourquoi il avait encore tenté de noyer quelqu'un dans le port. Sauf que cette fois, ça serait une fille, et même pas une teameuse.

"Et puis qu'est-ce que c'est que cette méthode à la noix de démonter son stand ? Si tu veux abandonner l'métier y'a des moyens plus rentables de le faire !"

Les mains sur la ceinture, il regardait d'un - seul - oeil noir les...les décombres, car le vétéran ne trouvait pas d'autre terme, de l'étal de la jeune femme. Ce n'était pas la guerre, certes mais il avait le sentiment qu'une fois de plus, il aurait mieux fait de rester à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Valen N. Lorme
Valen N. Lorme

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 956
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeMar 30 Oct - 15:18

ft. Varro

On vit on mange et puis on meurt
Vous n' trouvez pas que c'est charmant
Et qu' ça suffit à not' bonheur
Et à tous nos emmerdements
Y'en a marre
Qu'on vive à Paris ou à Rio
Qu'on soit enceinte ou bien en carte
Qu'on soit sans un ou plein d' fafiots
La société c'est pas d' la tarte
Y'en a marre

Crédit image : Dsngiap sur Zerochan
Y'en a marre -—


"Dis donc, ça n'te viendrait même pas à l'idée de t'excuser auprès de cette môme que t'as failli écrabouiller ?"

La voix sembla lui parvenir de loin, étant donné que la pêcheuse faisait toujours un boucan d’enfer en achevant de démonter son stand. Il ne fallut que le mouvement défensif de son Lougaroc pour attirer son attention et lui faire lever les yeux. Bien lever, d’ailleurs, car la bestiole qui approchait faisait au moins le double de sa taille. Pour autant, Valen ne parut pas intimidée. L’air aimable, le regard noir, elle se redressa, une barre de fer - appartenant au stand - à la main.

"Et puis qu'est-ce que c'est que cette méthode à la noix de démonter son stand ? Si tu veux abandonner l'métier y'a des moyens plus rentables de le faire !"

Hein ? C’était qui, ce type, cette montagne, qui se permettait de s’approcher ainsi d’elle pour lui faire des remontrances (comme dirait Mari) ?

- De quoi j’me mêle ? Grogna-t-elle sèchement.

Anja analysa rapidement la situation. La montagne n’était pas seule, l’équipe de canidés qui l’accompagnait paraissait entraînée et fortiche, à première vue. Le Lougaroc avait beau être de taille bien supérieure à ceux de son espèce, il n’était pas aussi grand ni aussi large que l’Arcanin. Il surpassait cependant la louve dorée, qui ne paraissait pas être des plus farouches. Blue, sur le mat du bateau Zarpa, émit un couinement préventif, qui s’avérait être plutôt un appel à la paix. De son côté, le chaton rouge et noir préféra ne pas se montrer. Trop de chiens à son goût.

- J’vous en pose, des questions ?

Et puis, personne ne pouvait remettre en question sa méthode. Certes, elle était quelque peu bruyante, mais niveau gain de temps, il n’y avait pas mieux. Et puis, ces machins-là ne s’abimaient pas tellement. C’est ainsi que tâchant d’ignorer la montagne comme si leur courte discussion était terminée, Valen se pencha pour attraper les autres barres de fer tombées lors de son dernier coup de pied. Elle les balança les unes après les autres dans une grosse malle verte, en plastique, qui restait scellée sur le quai pour les jours de marché.

Sur l’emplacement démonté, près des dernières barres de fer, restait une cagette de poissons fraîchement pêchés ce matin, patientant dans de la glace sous un film plastique. Si on outrepassait l’amabilité de la commerçante, ses produits étaient d’excellente qualité.

© redSheep sur Wild Roar

________________________


Y'en a marre -— (PV Varro) 893591signatureValen

• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Varro Vladovski
Varro Vladovski

POKÉBALL LANCÉES : 222
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeVen 2 Nov - 13:44


Qu'est-ce que c'était cette teigne encore ? Ca pèse même même pas cinquante kilos tout mouillé et ça joue les gros bras ? Dans le temps, Varro lui aurait collé une mandale tonitruante juste pour lui apprendre à respecter la hiérarchie. Oui bon, elle n'est probablement ni flic, ni Rocket, donc ça aurait surtout été pour le plaisir. Mais aujourd'hui, ça le démangeait pour lui faire comprendre qu'il faut écouter ses aînés.
La grincheuse possédait un sacré Lougaroc quand même, plus gros même qu'Alicia, qui malgré ses capacités n'était pas à l'aise et se cachait à moitié derrière lui. Le vétéran borgne lui posa une main sur la tête, la caressant distraitement entre les oreilles pour la rassurer, tandis que l'énorme Arkhay demeurait ferme sur sa position. L'Arcanin, derrière ses petites lubies facétieuses, demeurait une créature au but brutal. D'abord chien policier, puis agent d'élite de la Team, et un feu ardent continuait à couver dans sa poitrine.
Cela dit, il était bien plus posé que son dresseur et tenait à faire comprendre au Lougaroc que les affaires d'humains devaient se régler entre humains. Il se tenait prêt à intercepter l'autre canidé, au premier geste suspect, et ne doutait pas de le prendre de vitesse...mais affichait tout aussi clairement qu'il ne ferait pas le premier pas. Qu'il reste à sa place, et tout le monde s'en sortira en bonne santé.


"J'm'en mêle parce qu'si ça avait été ma fille, que t'avais tenté d'écraser sans remords, je t'aurais collé une balle entre tes deux p'tits zyeux torves."

L'Arcanin soupira. Vu le caractère de son maître, faire en sorte que ça ne parte pas en pugilat risquait d'être compliqué, même s'il espérait que l'âge l'aide à se tempérer et à ne pas passer ses nerfs sur une malheureuse jeunette.
Mais Varro lui, l'entendait d'une autre oreille, car l'arrogante morveuse préférait faire mine de l'ignorer, comme si ça suffisait à le congédier, pour retourner démolir son stand. Ses mains se serrèrent de plus belle sur sa ceinture, et il s'avança d'un pas envahissant.


"Ou alors tu veux p'tet expérimenter c'que ça fait d'se faire rouler dessus ? Ça te mettrait un peu de plomb dans ta p'tite cervelle de piafabec et t'apprendrait à faire un peu gaffe à c'que tu fais !"

L'idée de lui balancer une barre, voire une poutre dans la tronche était très séduisante. Tout comme l'option de la ramener par la peau des fesses jusqu'à Khârn ou Pharos pour qu'ils lui passent littéralement dessus. Peut-être que là, effectivement, ça allumerait une ampoule dans cette caboche grincheuse.
Y sont tous fous les p'tiots sur cette île ou quoi ? D'abord les journaleuses qui se promènent sous l'orage, les morveux qui courent la plage en se plaignant de tsunami, les "geekettes" à moitié timbrée, des rouquines qui savent pas nager...et maintenant ça. Mais qu'est-ce qu'il est venu glander ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Valen N. Lorme
Valen N. Lorme

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 956
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeMar 7 Mai - 13:38

ft. Varro

On vit on mange et puis on meurt
Vous n' trouvez pas que c'est charmant
Et qu' ça suffit à not' bonheur
Et à tous nos emmerdements
Y'en a marre
Qu'on vive à Paris ou à Rio
Qu'on soit enceinte ou bien en carte
Qu'on soit sans un ou plein d' fafiots
La société c'est pas d' la tarte
Y'en a marre

Crédit image : Dsngiap sur Zerochan
Y'en a marre -—


Les yeux cyan d’Anja ne quittaient pas ceux de l’Arcanin, avec qui il communiquait dans leur propre langage. Une oreille secouée, une babine à peine relevée, et la posture qui voulait tout dire. Le chien de feu n’était pas agressif, et Anja pourrait certainement le prendre de vitesse, mais l’engin était trois plus plus épais que lui. Et au vu de ses multiples cicatrices, il avait un passé de combattant que le loup n’avait clairement pas. Si bien que les coussinets ancrés dans le sol du port, au cas où il devrait faire pleuvoir des roches, le Lougaroc ne bougea pas non plus.

Quant à Valen, elle grinça des dents lorsque la montagne l’agressa à nouveau.

« J'm'en mêle parce qu'si ça avait été ma fille, que t'avais tenté d'écraser sans remords, je t'aurais collé une balle entre tes deux p'tits zyeux torves. »

Non mais, c’était quoi, ce type qui agressait les gens gratuitement ? (lol) Et qui parlait comme un charretier ? Elle lui avait demandé son avis ? Et il ne lâchait pas l’affaire, en plus !
Elle l’entendit approcher ; le colosse n’était pas un modèle de discrétion avec sa taille et sa masse de muscles. Toutefois, elle se contenta une fois encore de l’ignorer. Il ne valait pas la peine qu’elle s’énerve davantage : sa journée avait été assez pourrie comme ça.

Mais il continua :

« Ou alors tu veux p'tet expérimenter c'que ça fait d'se faire rouler dessus ? Ça te mettrait un peu de plomb dans ta p'tite cervelle de piafabec et t'apprendrait à faire un peu gaffe à c'que tu fais ! »

Ce coup-ci, Valen ne put en supporter davantage. Elle lâcha ce qu’elle tenait en main, à savoir une nouvelle barre métallique qui fit un fracas désagréable en tombant sur les pavés du port de Marivon. Et elle se tourna vers lui pour le fixer avec colère, le regard noir sous ses sourcils froncés. Puisque monsieur se permettait d’être plus intrusif que familier, elle n’allait pas y aller de main morte.

- T’as que ça à foutre, d’emmerder les commerçants ? Tu veux pas aller passer tes nerfs ailleurs ?

L’altercation était ridicule : Valentine faisait la moitié de la taille de la montagne, et maigre comme elle était, elle ne pouvait décemment pas se battre contre elle. Pour autant, tous deux devaient justifier du même caractère, car elle le défiait sans sourciller, les dents acérées, comme la bestiole qui lui tenait lieu de compagnon. Quoique, Anja était beaucoup plus sage.

- Il me semble qu’elle n’est pas morte, la gamine. Alors qu’en passant aussi proche du chantier, elle aurait pu se faire sacrément mal. Au moins, ça la remet à sa place et elle ne recommencera pas, cracha Valen.

Il était clair que Valentine avait bien mauvais caractère. Elle était brut de décoffrage, disait les choses comme elle les pensait - avec peu de forme, certes. Néanmoins, elle y connaissait quelque chose en éducation. Ses grands-parents tenaient une ferme et une pension à Alola et la brune avait grandi là-dedans, au milieu des portées de Pokémon. Elle avait grandi en même temps que son Lougaroc et avait appris le même langage. La pêcheuse, en enfant semi-sauvage, conservait aujourd’hui ce langage : brut, agressif mais honnête. Et la gamine, eh bien, elle l’avait remise à sa place comme Anja l’aurait fait avec un de ses louveteaux, s’il en avait eu un - oh, il en avait bien quelque part. Par ailleurs, la louve dorée cachée derrière la montagne était plutôt à son goût. Mais ce n’était pas le moment.

Valen fixait toujours l’homme avec rage et fatigue. Mais pourquoi prenait-elle la peine de lui expliquer ça ? Peut-être parce que le type ne paraissait pas commode et qu’elle préférait éviter de perdre encore plus de temps. Elle en avait connu, des machins comme lui, dans la Team Aqua. De ceux qui pensaient tout savoir et qui se mêlaient des affaires des autres. Ça ne l’étonnerait pas qu’il vienne d’une Team ou d’une mafia autre. Mais là, la brune n’avait qu’une envie, se doucher et se coucher pour rattraper sa nuit foireuse. Peut-être même qu’elle irait simplement se baigner dans le port avant de se coucher sur son bateau, qui sait.
Elle l’aurait fait, si elle ne mourait pas de faim à ce point.
© redSheep sur Wild Roar

________________________


Y'en a marre -— (PV Varro) 893591signatureValen

• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Varro Vladovski
Varro Vladovski

POKÉBALL LANCÉES : 222
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeJeu 9 Mai - 15:00

Boudiou nom d'un chien, mais ils ont tous un pet' au cerveau les jeunes d'aujourd'hui ? De son temps, les gamins ne se seraient jamais permis de répondre comme ça à un adulte ! Enfin, sauf les fortes-têtes, et les racailles, et les imbéciles, et les sales cons, et...
Bref ! Dans tous les cas, cette sale morveuse commençait à lui faire monter la moutarde au nez. Parce que non contente de gueuler encore plus fort que lui - ce qu'il aurait pu comprendre aisément - elle était presque fière d'avoir mis en danger une fillette. Si on la croyait, jeter une poutre en acier sur une chiarde de quelques années à peine était un geste bénévole remarquable participant à son éducation.

Ni une, ni deux, Varro lui décocha une gifle. Face à l'insolence de la jeunesse, la baffe est le remède universel. L'Arcanin bondit immédiatement sur ses pattes, prêt à intercepter le Lougaroc s'il s'avisait de faire le moindre mouvement tout en espérant très fort que son vieux dresseur soit un peu raisonnable.
Bourrin, mais pas encore abruti, le vétéran avait giflé la jeune femme comme il aurait giflé sa propre fille dans le même contexte. La petite furie avait besoin d'être éduquée, pas envoyée à l'hôpital...même si ça le démangeait un peu.


"Et ça, ça te remet à ta place ?"

Il lui fallut un effort considérable pour pas lui décocher une copie de l'attaque en rafale "Torgnoles" mais Varro parvint à recroiser les bras pour la toiser avec sévérité.

"T'es plus une morveuse, putain ! C'est à toi de faire gaffe à ce que tu fais maintenant, et surtout aux plus petits ! Ça te plairait toi, quand t'auras un mioche, qu'une espèce de punk l'écrase sous une tonne de ferraille sans raison !?"

Ne restait plus qu'à espérer que ce ne soit pas une de ces petites délinquantes pseudo-anarchistes du genre "moi j'aurais jamais d'gosse, je veux être libre de mon corps" et autres âneries du genre d'ignorants mal finis, sinon cette tentative de lui enseigner l'empathie allait s'avérer très infructueuse...et risquait encore de finir en eau-de-boudin.
Mais quelle île pourrie...si ça continue, l'ancien flic va prendre le bateau pour retourner sur le continent. Il y menait une existence autrement plus tranquille !
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Valen N. Lorme
Valen N. Lorme

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 956
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeDim 7 Juil - 15:13

ft. Varro

On vit on mange et puis on meurt
Vous n' trouvez pas que c'est charmant
Et qu' ça suffit à not' bonheur
Et à tous nos emmerdements
Y'en a marre
Qu'on vive à Paris ou à Rio
Qu'on soit enceinte ou bien en carte
Qu'on soit sans un ou plein d' fafiots
La société c'est pas d' la tarte
Y'en a marre

Crédit image : Dsngiap sur Zerochan
Y'en a marre -—


Y en avait marre, des cons.

Elle vit la main du coin de l’oeil, avant même qu’elle ne s’approche, le regard aiguisé. Tout se passa très vite, si vite que la paume agressive atteignit quand même sa joue, quand bien même elle eut un mouvement de recul par réflexe, ce dernier lui assurant malgré tout de ne pas finir dans le port. Parce que le mec, il en avait de la force. La gifle, bien qu’atténuée, fut tout de même douloureuse. La brûlure fut cuisante. Valentine recula de deux pas.

Et l’autre parlait, parlait, des phrases que la pêcheuse n’entendit pas, les quelques secondes où elle fut sous le choc.

Q- il l’avait frappée ?!

Mais au coin de l’oeil, Valen vit Anja se camper sur ses pattes arrières. Elle savait qu’en quelques secondes, le canidé pouvait se jeter sur le type, afin de venger sa dresseuse d’un tel affront. Et qu’avec Vif Roc, il n’y aurait pas plus rapide que lui, pas même l’Arcanin expérimenté. Si Valen l’empêcherait de bondir ? Non, sûrement pas. Tous deux avaient l’habitude de se battre.

Anja allait bondir.
Quand brusquement, des trombes d’eau leur tombèrent sur la tronche.
La douche froide.

Valentine, Anja, la montagne, l’Arcanin, tous se retrouvèrent soudainement trempés jusqu’aux os, comme si on leur avait balancé une piscine sur la tête, à tel point que la pression les affaissa un peu. Valen manqua de tomber sur les genoux, passa une main sur son visage pour rejeter ses cheveux en arrière et jeta un coup d’oeil énervé et interloqué en l’air, pour chercher le pourquoi du comment.

C’était Blue.
La petite Goelise, la mine penaude, lâcha un petit cri désolé en croisant le regard de sa dresseuse. Elle avait senti l’atmosphère étouffante, avait eu peur à la gifle, avait anticipé une violente bataille dont elle savait que la pêcheuse et le loup ne sortiraient pas vainqueurs.
Alors pour calmer les humeurs, elle n’avait vu qu’une seule solution : un bon Vibraqua lâché le bec grand ouvert.

Autour d’eux, les passants leur jetaient des regards interloqués. La pierre du port était trempée, l’eau s’écoulait tranquillement pour retomber le long de la jetée. Evidemment, ce fripon de Flamiaou était porté disparu, les coussinets à l’abri. Doucement, Blue vint se poser sur le sommet de la tête de Valen et couina faiblement.
C’est bon, ils étaient calmés ?

Valen baissa les yeux et se gratta la joue douloureuse. C’était un bébé, une toute petite mouette qui leur apprenait la vie, à eux adultes qui ne savaient pas se tenir. Pour le coup, cela calma instantanément Valentine. L’ex-teameuse avait le sang chaud, mais devant les Pokémon qu’elle élevait, elle se remettait sans cesse en question. Blue lui faisait passer un message et elle le comprenait. Point.
Elle souffla, longtemps, pour prendre sur elle. Pour redescendre.

- Bon, soupira-t-elle. T’es visiblement un gros con avec un besoin à combler et la main un peu trop chatouilleuse. J’en ai bouffé plein, des cas dans ton genre. Mais j’ai compris le message. J’ai jamais voulu l’écraser, la gamine. Faut être vraiment con pour penser ça.

Elle regarda autour d’elle. Peu de dégâts, les barres de fer et le reste de sa marchandise étaient toujours là. L’eau s’évaporerait vite. Anja s’ébroua autour d’elle, crispé. Il avait détesté l’eau, évidemment. Blue lui jeta un regard désolé. Il répondit d’un grognement agacé, peu rancunier, et fixa l’homme et son gros chien avec attention, pendant que sa dresseuse commençait à ramasser les barres de fer pour les ranger dans un grand sac, avec moins que bruit que précédemment.
© redSheep sur Wild Roar

________________________


Y'en a marre -— (PV Varro) 893591signatureValen

• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Varro Vladovski
Varro Vladovski

POKÉBALL LANCÉES : 222
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeMar 9 Juil - 10:07


Mais qu'est-ce que c'étaient que ces jeunes, franchement ? Des abrutis congénitaux, des couards incapables d'assumer leur propre existence et des pseudo-racailles à tour de bras qui ne trouvent rien de mieux à affronter que des enfants ou du matériel inerte... Varro se mit à souhaiter de rendre son dernier soupir avant l'avènement de la prochaine génération.

Et elle, c'était comme tous les autres. Elle jouait aux gros bras forts et indépendants, mais à la première claque, paf ! Le cerveau s'arrête, choqué par un peu de violence paternaliste. Méprisable morveuse mal éduquée...bon sang, de son temps, quand quelqu'un roulait des mécaniques, soit il pouvait l'assumer, soit il se faisait écraser et filait sans demander son reste !
Le vétéran n'accorda pas même un regard - son oeil mort l'empêchant de toute façon de voir le Lougaroc - au canidé qui souhaitait lui bondir dessus. Il avait confiance en l'Extrême Vitesse d'Arkhay pour venir à bout de toutes les menaces, et la défaveur du type ne serait pas un problème pour le chien-loup. Ce qui intéressait Varro - ou plutôt le foutait sur les nerfs - c'était l'autre dresseuse.

Quand soudainement, la mer leur tomba sur la tête. Ou du moins c'est l'impression qu'ils eurent lorsqu'une chape d'eau s'écrasa sur eux, refroidissant les ardeurs des uns et des autres. Un peu étourdi, le vieil homme chercha à retrouver ses esprits avant d'apercevoir la Goelise qui coassait un peu piteusement au-dessus d'eux avant de se poser sur la tête de sa maîtresse.
Hé bé, bien joué la mouette, se dit Varro. Arroser tout le monde c'était un bon plan pour casser le début des hostilités. En plus, elle semblait avoir fait réfléchir l'autre imbécile des docks.

Puis elle ouvrit la bouche. Et en fait, elle n'avait pas du tout réfléchi. Le vieux borgne sentit l'envie de lui défoncer sa petite trogne à coup de talons avant de la jeter sous un train revenir. Il détestait ce genre de pétasse arrogante, tellement imbue de sa propre et petite personne qu'elle ignorait délibérément - ou non - tout le reste, y compris la logique et le bon sens.
Bien sûr, s'il était aussi susceptible face à cette personnalité, c'est surtout parce qu'elle ne le renvoyait pas du tout à sa propre jeunesse fougueuse et féroce.
Devinant qu'une douche douche ne suffisait pas à son maître, Arkhay décida de s'ébrouer à son tour avec violence. Doté d'une fourrure phénoménale, il éclaboussa les environs sur plusieurs mètres à la ronde, ce qui ne manqua pas de pousser son cher dresseur à l'invectiver d'un langage fleuri.
Une fois "calmé", mais pas séché, Varro se força à relativiser un peu. Si deux pokémons sont capables de les enjoindre à se calmer, eux, les Humains, alors il serait absolument stupide de ne pas les écouter...et s'il fit passer son envie de décalquer la tronche de l'autre dans le quai, il ne s'apaisa pas pour autant.


"Écoutes-moi bien p'tite abrutie. T'penses avoir assez vécu pour jouer la blasée ? T'penses vraiment être assez sage pour donner des leçons à qui que ce soit, alors qu't'as failli écrabouiller une morveuse innocence à cause de ton immaturité ? il s'épongea le visage du dos de la main et fouilla dans son manteau à la recherche d'une clope...et n'en trouva pas. Cela faisait longtemps qu'il n'en portait plus, d'autant qu'il n'avait jamais aimé ça et tout c'que t'as trouvé à faire, c'est l'insulter et essayer d'te décharger de ta bourde ?"

Le vieil homme furieux tendit la main derrière lui, essayant d'apaiser Alicia...et ne trouva que le vide sous ses doigts. Il tourna la tête, délaissant totalement l'autre abrutie et chercha de son oeil solitaire la Grahyena au pelage doré, en vain. La timide canidé avait du prendre la poudre d'escampette bien avant l'arrosage par mouette.
Bon, ce n'était qu'un contre-temps...même en sentant le chien mouillé, avec une fourrure ayant doublé de volume, l'Arcanin pourrait très facilement la retrouver.


"Moi j'dis que l'véritable con, c'est c'ui qui s'excuse même pas d'mettre des enfants en danger. Pas même auprès de ceux qu'il a failli buter il haussa les épaules et renifla avec mépris, et retint de lui cracher dessus juste à temps moi qui pensait qu'on appelait ça d'l'éducation et d'la maturité, d'savoir reconnaître ses torts. Mais on dirait qu'tu connais déjà tout d'la vie, hein ?"

Il tourna encore la tête pour essayer de retrouver la chienne jaune. Varro fut tenté d'envoyer l'Arcanin à sa recherche, s'il n'attendait pas son maître il pourrait la ramenait en quelques minutes à peine, sans nul doute, mais il savait que le grand chien refuserait de le laisser avec l'autre hystérique...et lui-même n'avait pas la moindre envie de la côtoyer encore longtemps sur ce ton.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Valen N. Lorme
Valen N. Lorme

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 956
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeDim 8 Sep - 15:53

ft. Varro

On vit on mange et puis on meurt
Vous n' trouvez pas que c'est charmant
Et qu' ça suffit à not' bonheur
Et à tous nos emmerdements
Y'en a marre
Qu'on vive à Paris ou à Rio
Qu'on soit enceinte ou bien en carte
Qu'on soit sans un ou plein d' fafiots
La société c'est pas d' la tarte
Y'en a marre

Crédit image : Dsngiap sur Zerochan
Y'en a marre -—


Une nouvelle salve de flotte vint suivre la première : après Blue, ce fut le gros Arcanin qui, en se secouant, arrosa les environs avec fracas. Valen grogna, s’essuya une nouvelle fois la figure et dégagea son visage de ses cheveux raides. Elle ne craignait pas pour ses vêtements, après tout, elle travaillait en milieu marin. Mais ce n’était pas forcément agréable de se faire arroser comme ça deux fois de suite, surtout quand on s’était un peu trop échauffé et que la chute était brutale.

De son côté, toujours en posture de défense, Anja imita le chien-tigre non sans le lâcher du regard. Loin d’être calmé, car pour sa part, ces deux arrosages n’avaient fait que l’agacer : l’eau n’était pas son amie. Heureusement, il était bien plus posé que sa dresseuse et faisait preuve d'un sang-froid fort bien utile, quand on vivait avec la brune. Cette dernière termina de ranger la dernière barre de fer qui constituait son stand, ferma le sac en toile, tout en écoutant à peine, d'une oreille très distraite et ennuyée, l’autre vieux marmonner dans son dos. Elle finit par soupirer quand il s'arrêta.

- T’aimes bien parler et t’écouter, toi, hein ?

Elle se retourna vers lui, le vit chercher quelque chose du regard. Anja plia une oreille vers la rue puis s’essuya vivement le museau avec la patte, sa peau mouillée le dérangeant visiblement. Il n'avait qu'une envie : se rouler dans le sable ou la terre. Agacée, Valentine regarda autour d’elle, cherchant ce qu’il lui restait à ranger. La place était trempée, mais on ne devrait pas trop l’engueuler pour ça - après tout, on était sur le port.

- J’t’ai déjà dit que j’ai jamais voulu la tuer, la gamine. Ça lui apprendra la vie. J’m’en s’rais voulu si elle avait été blessée, j’imagine, comme tout le monde. Quoique, te voyant, j’ai un doute.

Elle se gratta la joue et désigna du menton la direction surveillée par son Lougaroc.

- Et si tu cherches ta chienne dorée, elle est partie là-bas, vers le Chantier Naval. J’sais pas comment elle se débrouille, mais vu qu’elle a l’air stressée et que tu ne sembles pas d’ici, je préfère te dire que c’est assez mal famé, là-bas. Mais, tu connais peut-être.

Sous-entendu : avec ta gueule de teameux.
© redSheep sur Wild Roar

________________________


Y'en a marre -— (PV Varro) 893591signatureValen

• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Varro Vladovski
Varro Vladovski

POKÉBALL LANCÉES : 222
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitimeMar 10 Sep - 16:27

Ils sont tous tarés les jeunes, sur cette île, en fait ? Chaque fois que l'ancien Rocket rencontrait un truc qui dépassait pas la vingtaine, c'était toujours une catastrophe sur pattes ! Même Khârn passait pour un intellectuel maniéré à côté de la jeunesse locale ! Quoique...ouais, presque. Peut-être. La question méritait d'être posée en tout cas, et c'était déjà inquiétant.
Dégoûté de la nouvelle génération, Varro regretta de ne plus avoir son flingue pour flanquer une bastos entre les deux yeux de la gamine, lui éclater la cervelle, et laisser Arkhay noyer son pitoyable loup. Quoiqu'à défaut, un coup de poing pourrait peut-être même suffire à l'assommer avant de la jeter à l'eau...ça serait amusant de voir le lougaroc couler à pic avec elle en essayant de la remonter.
Finalement, leur "échange culturel" tournant en rond et la tension générale s'étant à peu près apaisée si l'on pouvait se permette d'utiliser ce terme, l'insolente lui désigna la direction prise par la Grahyena, qui semblait avoir l'approbation du chien-loup. Elle se paya même le luxe de lui dire de faire attention, enfin plus ou moins, ce à quoi l'ex-flic ne manqua pas de répondre.


"Merci de ta sollicitude grinça t-il des dents en réprimant l'envie de lui cracher au visage et si c'est si mal fréquenté, tu f'rais p'tet bien d'y traîner le soir. Avec un peu de chance, quelqu'un aura p'tet la bonne idée de t'ouvrir la gorge. Il s'en voudra sûrement un peu, mais ça s'ra pas b'en grave, hein ?"

Il mourait d'envie de la tabasser, de la secouer ou lui péter les os, et tester toutes les méthodes qui lui passeraient par la tête jusqu'à ce qu'il y en ait une qui parviennent à lui mettre un peu de plomb dans la cervelle...mais ce serait une perte de temps. Il avait passé l'âge de s'éterniser sur des affaires aussi stupides durant trois plombes. Celle-ci ne l'avait déjà que trop retenu, et Alicia devait être en pleine crise de panique.
Abandonnant sur le port la sale gosse en souhaitant qu'un Draco Météore perdu ne s'écrase subitement sur elle, le vétéran sur les nerfs emboita d'un pas de géant le chemin vers le Chantier Naval en espérant que cette affaire ne se termine pas en réelle chasse à l'homme. Il ne tenait pas à devoir aller chercher Khârn et faire s'effondrer tout le quartier pour débusquer la canidé au pelage rare.

Derrière lui, toujours sur sa position, l'Arcanin soupira lourdement, ses oreilles et sourcils pelucheux s'affaissant dans une expression blasée. Ah, si seulement il avait simplement changé son apparence et était resté vivre avec sa femme et sa fille, songeait, rêveur, le grand chien.


"Arkhay ! Qu'est-ce que tu glandes !? Magnes-toi les puces !" le héla son dresseur plus loin.

Roulant des yeux, le chien-lion aboya à l'intention des deux jeunots qu'ils avaient rencontrés, en particulier du Lougaroc qui avait eu le bon sens de ne pas péter le même câble que leurs dresseurs, puis rejoignit son propriétaire en quelques foulées souples avant de s'ébrouer une nouvelle fois pour finir de se sécher et faire râler Varro.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Y'en a marre -— (PV Varro) Empty
MessageSujet: Re: Y'en a marre -— (PV Varro)   Y'en a marre -— (PV Varro) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Y'en a marre -— (PV Varro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Sud - MARIVON :: Zone portuaire :: Marché portuaire-