Partagez
 

 Comeback. [ft. Romane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna Fenrir
Luna Fenrir

REGION : Sinnoh
POKÉBALL LANCÉES : 94
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/02/2015

Comeback. [ft. Romane] Empty
MessageSujet: Comeback. [ft. Romane]   Comeback. [ft. Romane] Icon_minitimeDim 22 Sep - 13:31

Comeback.Luna - RomaneWhat do you want from me? Why don't you run from me? What are you wondering? What do you know? Why aren't you scared of me? Why do you care for me? When we all fall asleep, where do we go? ♫ (bury a friend)Luna n’avait jamais eu le mal de mer. Pas une seule fois dans sa vie. Qui plus est, elle appréciait beaucoup prendre le bateau, le doux bercement des vagues, la beauté des eaux, et surtout, elle adorait se retrouver sur le pont, à observer les Pokemon marins.
La veille, elle avait veillé tard dans la nuit ainsi. Il y avait beaucoup trop de monde le jour. Et puis, quand il faisait noir, il y avait de nombreuses rencontres intéressantes à faire. Des Pokemon qui ne sortaient que quand tout était calme, ou qui était simplement nocturnes.
Et ce matin, alors que le ferry s’approchait du port d’Alera, elle se tenait là, accoudée aux barrières, les yeux rivées sur le paysage qui se formait petit à petit devant elle.
C’était comme la première fois qu’elle était venue… sauf que cette fois-ci, il y avait un goût amer dans sa bouche.

Un. Il lui avait fallut une année entière avant d’oser revenir ici. Après les évènements de l’année précédente, elle était rentrée chez ses parents, le moral au plus bas. Elle avait passé la période la plus noire et difficile de sa vie. Plusieurs fois, Luna avait pensé ne pas pouvoir s’en sortir. Plusieurs fois, les heures qui passaient n’étaient que remplies de souffrances, de tristesses. Au point même où elle en avait perdu le goût à la vie, l’envie d’exister, de continuer.
Plusieurs fois, elle avait voulu partir. S’endormir dans un sommeil dont elle ne se réveillerait jamais, disparaître pour toujours, puisqu’elle ne trouvait plus aucune raison de vivre. Après tout, à quoi bon continuer ? Pourquoi ne pas tout simplement abréger ses souffrances, en terminer avec tout cela, avec toutes ces pensées, ces souvenir, ce traumatisme qui ne la quitterait sûrement jamais. Parfois, même avec le soutien de ses Pokemon, de sa famille, elle ne pouvait penser à autre chose qu’à des moyens d’en finir.
La jeune fille avait fait une dépression, qui avait duré des mois. Elle n’avait pas vu de psychiatre depuis la mort de Kaïla, sa nourrice de quand elle était petite, et se retrouver dans ce fauteuil en cuir, dans cette pièce qui sentait la vanille, lui avait fait remonter des sentiments qu’elle aurait préféré enfouir tout au fond d’elle.
Les yeux dans le vide, la voix faible et tremblante, elle avait raconté chaque détail de ce dont elle se souvenait. Oh, elle avait eu du mal, ça aussi. Pendant les deux premiers mois qui avaient suivi les évènements, elle avait été incapable de se remémorer ce qu’elle avait vécu, son esprit préférant cacher les horreurs qu’elle avait vu. Et quand les souvenirs étaient revenus, peu à peu, ça avait été d’une violence extrême.
Luna n’avait pas pu faire autrement que de remarquer le regard horrifié de son psychiatre au fur et à mesure qu’elle décrivait ce à quoi elle avait assisté. Il avait tant bien que mal réussi à cacher son mal-être, s’efforçant d’aider sa patiente au mieux. Il lui avait prescrit du médicament, du repos, des exercices de respiration, et surtout, les séances s’étaient enchaînées.

Quand Luna s’était sentie prête, elle lui avait annoncé qu’elle était prête à y retourner. Elle ne pouvait pas, et ne voulait pas, rester éternellement chez ses parents. Elle devait prendre, encore, un nouveau départ. Elle l’avait bien senti, c’était nécessaire. Alera habitait constamment son esprit. Et elle se devait de revivre.

Luna serra ses poings sur son écharpe. Le vent soufflait si fort, et elle se sentait tellement fragile qu'elle avait l'impression de pouvoir s'envoler à tout moment. Ses jambes la portait à peine, et elle du se tenir au rebord du paquebot afin de ne pas chanceler. Chaque seconde la rapprochais un peu plus d'Alera. Ses yeux s'étaient posés vers l'horizon. On pouvait apercevoir le port de Marivon, et un pincement au cœur lui fait détourner le regard. ''Calme-toi Luna'' se dit-elle en tentant de s'apaiser, sans succès.
Elle sentit une douce pression sur chacune de ses jambes. En baissant la tête, elle aperçut ses deux Luxio. Un infime sourire, presque imperceptible, mais qui réchauffa le cœur des deux frères, apparu sur le visage de leur dresseuse. Celle-ci n'avait pas beaucoup souri, ces derniers temps. C'était un succès de savoir qu'elle s'y laissait aller un peu plus désormais.

Du mouvement autour d’elle. Les passagers se massaient au niveau de la sortie, alors que le paquebot entamait son arrimage dans le port. Luna retourna chercher ses bagages dans sa cabine. Elle n’avait pas grand-chose. Une valise, un sac à dos et un second sac à poignées qui contenait les affaires de ses Pokemon, c’est tout ce qu’elle avait jugé nécessaire d’emmener.

« Allons-y, ça ne sert plus à rien de reculer, maintenant. »

La jeune femme tenta de se donner une contenance en redressant les épaules, mais elle était si frêle qu’elle ne trompait personne. Elle se fit même bousculer plusieurs fois, et failli tomber à plusieurs reprises. Son regard était triste, mais elle faisait de son mieux pour ne pas paraître trop faible. Elle ne voulait pas s’y autoriser. Il y avait tant de choses à faire… elle devait trouver le courage d’avancer. Ou tout serait perdu.

Les odeurs du port de Marivon amenèrent nombre de souvenirs, bons comme mauvais, à l’esprit de Luna, et alors qu’elle avait posé le pied sur la baie d’amarrage, elle prit un instant pour contempler cette vue qui lui remémorait la première fois qu’elle était venue, et à quel point la curiosité l’animait, à ce moment là.
Elle s’empêcha volontairement de regarder, à l’est, la plage où elle avait passé tant de temps en compagnie de son Medhyena. Peut-être y parviendrait-elle, un jour, mais pour le moment… c’était trop. Rien qu’être de retour ici l’empêchait presque de respirer.

Sentant ses jambes trembler, Luna s’assit sur un banc un peu à l’écart de l’activité du port. Là, elle prit une grande respiration. Ce n’était pas aussi simple que ce qu’elle aurait pensé, finalement. La brune décida de faire une pose avant de rejoindre la chambre qu’elle avait loué. Juste de quoi s’imprégner de cette région, de reprendre ses esprits, d’avancer.
Elle posa la tête dans ses mains, fixant le sol le regard vide. Elle était tellement prise par ses pensées, qu’elle ne remarqua pas la personne approcher vers sa droite.
© 2981 12289 0

________________________
Présentation - Relations - T-Card - Blog

Luna enquête en #9f55e8


Autres comptes: Denzel Kogami & Wesley C. Sylphe & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Romane E. Stilinski
Romane E. Stilinski

REGION : Hoenn - Alera
POKÉBALL LANCÉES : 243
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 13/11/2014

Comeback. [ft. Romane] Empty
MessageSujet: Re: Comeback. [ft. Romane]   Comeback. [ft. Romane] Icon_minitimeLun 2 Déc - 15:19

Comeback.

Le ciel était parfaitement dégagé, aujourd’hui. Le temps sec, frais, mais le vent agité.
Trop froid, pour Romane qui courait le long du port.

Comme toujours lorsqu’elle se rendait à Marivon et qu’elle apercevait au loin le Centre Aquatique et ses hauts toboggans, Romane ressentait un léger pincement au coeur. Aussitôt, elle se remémorait l’été, le soleil brûlant, la plage, l’insouciance et la joie. L’année dernière, l’été avait été si beau que les souvenirs étaient plaisant à retrouver. Elle avait terminé ses études de journalisme, elle avait retrouvé son frère disparu, elle avait travaillé avec bonheur, elle avait fait des rencontres.
Elle avait rencontré Luna.

De ces rencontres simples et légères qui changent quelque chose en vous à jamais.

Les jeunes femmes avaient passé des journées ensemble, à se promener, à jouer, à parler, à refaire le monde de bien des façons. La journaliste avait décidé, à la fin de l’été, de s’inscrire en école Ranger. Luna l’avait convaincu de ne pas laisser passer une telle chance, puisqu’elle était admissible. Elles avaient imaginé ce qu’elles pourraient faire, pour aider les Pokémon. Pour trouver leur place dans ce monde.
L’été avait été beau.

Mais un jour, Luna avait disparu brusquement. L’étonnement était devenu incompréhension, puis s’était mué en inquiétude. La dresseuse ne répondait plus. Il n’avait fallu que quelques jours à Romane pour connaître la raison de son absence. Etant journaliste, elle avait rapidement appris l’attaque, la jeune fille agressée, le décès du Pokémon.
Romane avait senti l’inquiétude monter dans son ventre, l’étouffer.

Elle avait essayé de la joindre par téléphone, par mail. Elle l’avait cherché partout, dans leurs cachettes, leurs coins secrets. Le commissariat, l’hôpital, l’endroit où elle vivait. Partout.
Jamais aucune réponse.

Luna avait quitté l’île. Romane avait fini par s’essouffler, abattue.
Le caractère enjoué et lumineux de la rouquine lui valait souvent d’attirer les autres comme un aimant, ce dont elle profitait avec bonheur, tant elle manquait d’affection au quotidien. Cependant, les amitiés réelles étaient rares et Luna avait été de celles-ci. Son soleil de l’été. Par la disparition de son amie, la rouquine avait revécu la fuite de son frère, l’abandon d’une personne chère, la solitude de sa vie, l’incompréhension la plus totale.
Son inutilité l’étranglait.

Alors comme d'habitude, quand les pensées lui montaient trop à la gorge et qu'elle sentait la fébrilité l'envahir, Romane partait courir. Aujourd’hui, elle s'échauffait sur le port, avec parfois l’irrésistible envie de se jeter à l’eau. Rune courait à ses côtés, le long de l’eau, tout en lui jetant des coups d’oeil fréquents. Il n’aimait guère les sensations désagréables qu’il ressentait en l’observant, ces derniers temps. Sa dresseuse était terne.
Romane courait à en perdre haleine, allant bien souvent au-delà de ses possibilités. Et quand sa vitesse était telle que le monde autour d’elle lui paraissait flou, quand elle se sentait si remplie d'adrénaline que cela en devenait grisant, elle réussissait à ne plus penser. Ne plus penser à son avenir incertain. Ne plus penser à son frère, le Lieutenant Rocket. Ne plus penser à Juri, à Qwagga, qu’elle maîtrisait de moins en moins.

Ces derniers temps, elle se sentait gelée dans son coeur.

Brusquement, ce fut le choc. Un éclat rouge, jaune et bleu qui attira son regard, dans l’immensité de la ville. Elle était arrivée près de la zone de débarquement et il y avait foule, sur sa droite. Un ferry était arrivé. Romane avait tourné la tête si vite qu'elle était rentrée dans un Pokémon à toute vitesse et venait d’être projetée brutalement en arrière. Quelque peu sonnée, elle reprit son souffle et rouvrit les yeux. Un Nidoqueen la regardait sans comprendre, visiblement agacée par la secousse - bien légère étant donné son gabarit - qu’elle venait d’avoir. Romane bafouilla une excuse, tandis que Rune s’interposait entre les deux êtres pour régler le problème. Alors que le grand Pokémon s’éloignait en grognant pour rejoindre son propriétaire, l’apprentie-Ranger évaluait les dégâts en grimaçant. Elle s’était éraflée en tombant, son bassin et ses coudes lui faisaient mal, sans parler de ses côtes compressées. Rune vint lécher un peu de sang sur son coude, tandis qu'une passante inquiète s’approcha d’elle pour l’aider à se redresser.

- Ce, ça va, merci...

Et puis, Romane revit l’arc-en-ciel de couleur, à travers la foule. L’éclat jaune et bleu de deux Pokémon, la rareté de l’un d’eux. L’écharpe rouge. Son coeur s’emballa, elle bredouilla quelques mots de remerciement à la passante puis fila en direction de l’avenue, sans quitter des yeux les couleurs vives qui se démarquaient du gris des rues. Elle rentra dans beaucoup de monde, s’excusa, souffla, grimaça, jusqu’à la rattraper enfin.
Elle était là.
C’était bien elle, immobile au milieu des passants.
La journaliste lui attrapa brusquement le bras. Son regard rougeâtre était angoissé, soulagé, partagé. Ses yeux humides de l’adrénaline ressentie soudainement. Son coeur affolé tambourinait dans sa poitrine. Elle n’osait y croire.

- Luna !

Elle dut lui casser les oreilles.

ft. Luna

________________________

Check my phone - Nothing, though - Act busy - It's agony
You did not break me, I'm still fighting for peace

Avec Rune et Juri, Romane photographie en #tomato
DC de Kyouhei/Rafaël/Valen
Revenir en haut Aller en bas
https://lolaandjoyce.wordpress.com/
 

Comeback. [ft. Romane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Sud - MARIVON :: Zone portuaire :: Port face à l'océan (Embarcadère)-